Surveillance du VIH chez les donneurs de sang homologues. Lutte contre le VIH/sida et les infections sexuellement transmissibles en France. 10 ans de surveillance, 1996-2005

Publié le 1 Mars 2007
Mis à jour le 5 juillet 2019

- Diminution de la prévalence du VIH chez les donneurs de sang jusqu'en 1998, puis stabilisation autour de 0,5 pour 10 000 nouveaux donneurs entre 1998 et 2005. - Stabilité de l'incidence du VIH chez les donneurs connus entre 1994 et 2005 : elle est de 1,16 pour 100 000 sur la période 2003-2005. - Augmentation de la proportion des virus de sous-types non-B entre les périodes 1985-1987 (6 %) et 2003-2005 (31 %). - Risque résiduel de transmettre le VIH par transfusion très faible : 1/2 600 000 dons, soit environ une contamination par an. - Bénéfice limité du dépistage génomique viral mis en place en juillet 2001 : en quatre ans et demi, il a permis d'écarter 4 dons infectés par le VIH.

Auteur : Pillonel J, Laperche S
Année de publication : 2007
Pages : 131-8