Un Baromètre ne fait pas le printemps.

Publié le 1 Mai 2003
Mis à jour le 5 juillet 2019

Les enquêtes de santé qui interrogent la population - comme le Baromètre santé de l'INPES - sont utiles à la santé publique car elles suivent l'évolution des comportements. Mais l'exercice a ses limites, de par les méthodes retenues pour collecter et présenter les informations et les résultats. Les enquêtes en population doivent donc impérativement être croisées avec d'autres études, "qualitatives", en particulier pour servir l'acteur de terrain de la prévention.[extrait article]

Auteur : Ferron C.
La Santé de l'homme, 2003, n°. 365, p. 26-30