Tendances et perspectives de la greffe rénale en France. Numéro thématique. L'insuffisance rénale chronique

Publié le 27 Septembre 2005
Mis à jour le 5 juillet 2019

La greffe rénale représente la majorité des greffes d'organe réalisées dans notre pays : 2 423 des 3 948 greffes réalisées en 2004 (61,4 %). La greffe rénale est génératrice de qualité de vie et de quantité de vie. Entre une année de dialyse et une année de prise en charge d'un porteur de greffon fonctionnel, il existe un différentiel de coûts conséquent qui se cumule durant toute la vie du greffon : un greffon rénal supplémentaire représente au moins dix années de dialyse épargnées. La filière insuffisance rénale chronique terminale faisait partie des stratégies prioritaires de l'Établissement français des greffes (EFG) dès sa création, l'Agence de la biomédecine en reprend maintenant les missions. Des moyens sont dégagés en faveur du prélèvement chez les donneurs décédés et le cercle des donneurs vivants est élargi (Loi de bioéthique du 6 août 2004). Le bilan que l'on peut dresser aujourd'hui démontre l'efficacité de la stratégie établie en 1998 pour le prélèvement d'organes chez les donneurs décédés en mort encéphalique. L'année 2004 vient définitivement confirmer les tendances notées depuis 2002 : la mise en place du " plan greffe ", avec un renforcement significatif des moyens et de l'organisation du prélèvement, a permis d'atteindre un niveau d'activité jusqu'alors inégalé : 2 423 greffes en 2004 contre 1 629 en 1994 (+ 48,7 %) à la création de l'EFG. Avec 164 greffes rénales issues de donneurs vivants, l'année 2004 atteint aussi un niveau historiquement le plus élevé, mais la part des donneurs vivants dans l'activité de greffe rénale reste réduite : 6,7 %. L'augmentation régulière du nombre de greffes à partir de donneurs vivants, qui a plus que doublé depuis 1996, reste modeste au regard de la plupart des pays européens et des Etat-Unis. La survie du greffon continue de s'améliorer avec un effet cohorte significatif au profit des cohortes de malades greffés les plus récentes. (Inspiré introduction)

Auteur : Jacquelinet C, Savoye E, Kessler M, Durand D
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2005, n°. 37-38, p. 191-2