Surveillance continue des infections du site opératoire (ISO) au CHU de Limoges, France, de 2002 à 2007 : méthode et résultats

Publié le 10 Février 2009
Mis à jour le 5 juillet 2019

La surveillance des infections du site opératoire (ISO) est une priorité du programme national de lutte contre les infections nosocomiales. Depuis 2002, cette surveillance s'exerce en continu au Centre hospitalier universitaire de Limoges. La méthodologie est largement inspirée de la méthodologie nationale proposée par le Raisin (Réseau d'alerte, d'investigation et de surveillance des infections nosocomiales). La plupart des données sont extraites directement à partir des différentes ressources informatiques de l'établissement : données administratives, données du bloc opératoire et données de bactériologie. Cette méthode d'extraction automatisée permet une surveillance en continu et constitue un gain de temps par rapport à une méthode classique. Depuis sa mise en place en mai 2002, six des 10 services de chirurgie que compte l'établissement participent à cette surveillance sur la base du volontariat et seules les données validées par les chirurgiens sont prises en compte dans l'analyse. De 2002 à 2007, nous avons suivi une cohorte de 42 314 patients avec un total de 51 581 interventions. Le taux de réponse des chirurgiens est passé de 86,7 % en 2002 à 98,1 % en 2007. Dans le même temps, le taux global des ISO a diminué de près de 50 % (3,7 % à 1,9 %). Cette surveillance continue et la restitution régulière des résultats aux chirurgiens contribuent au maintien de leur vigilance tout en valorisant les actions mises en place. (R.A.)

Auteur : Mounier M, Descottes B, Moreau JJ, Gueye M, Fourcade L, Gainant A, Robert PY, Bessede JP, Adenis JP, Valleix D, Mathonnet M, Moulies D, Sannajust JP, Pestourie N, Denis F
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2009, n°. 6, p. 49-53