Soutenir la motivation du tout-petit pour échanger, partager et comprendre son monde.

Publié le 1 Septembre 2016
Mis à jour le 5 juillet 2019

Les travaux précurseurs de R. Spitz, J. Bowlby et T.B. Brazelton ont révélé à quel point l'environnement social et affectif était vital pour le petit humain. Le nouveau-né est compétent avant tout pour prendre appui sur son milieu social, susciter chez ses partenaires les comportements nécessaires à son développement et recruter des informations utiles afin de guider ses propres comportements. Le bébé de quelques mois a non seulement des attentes sur le monde physique, mais possède aussi des attentes précises sur le comportement d'autrui.

Auteur : Gratier Maya, Mallet Pascal
La Santé en action, 2016, n°. 437, p. 15-17