Résultats de l'évaluation du programme "Unplugged" dans le Loiret : Projet de l'Association pour l'écoute et l'accueil en addictologie et toxicomanies (Orléans), évalué en 2016-2017 par Santé publique France

Publié le 20 Mai 2019
Mis à jour le 11 juillet 2019

Le présent rapport restitue les résultats de l'évaluation de processus et d'efficacité du programme Unplugged porté par l'Association pour l'écoute et l'accueil en addictologie et toxicomanies (Orléans, Loiret). Cette intervention fait partie des 5 projets prometteurs sélectionnés par la Commission interministérielle de prévention des conduites addictives (Cipca) mise en place par la Mildeca (Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives). Il s'agit de l'adaptation dans un contexte français du programme européen Unplugged (Faggiano et al., 2008). Son objectif est de prévenir la consommation de substances psychoactives chez les collégiens de 12 à 14 ans. Sa stratégie repose principalement sur le développement des compétences psychosociales et la correction des normes sociales lors de 12 séances délivrées par l'enseignant. Nous avons recueilli des indicateurs d'efficacité auprès d'un échantillon de 1 091 collégiens de la 6e à la 4e (12 collèges, 66 classes) avant et après l'intervention (1 mois et 3 mois). Nous avons ensuite comparé la consommation de substances psychoactives (expérimentation, consommation récente) des élèves participant au programme (n=491) à celle des élèves ne bénéficiant d'aucune intervention de prévention (n=600). Des données de processus étaient collectées à l'issue de chacune des 12 séances. Les résultats montrent que le programme a un effet protecteur sur les trois comportements de consommation recueillis (consommation de cigarettes et de cannabis et conduites d'ivresses), qu'il s'agisse de l'expérimentation ou de la consommation récente. Le programme modifie également les variables psychosociales directement ciblées (attitudes, CPS, normes sociales). La taille des effets sur la consommation récente est supérieure à celle de l'évaluation européenne princeps (Faggiano et al., 2008), ce qui est sans doute dû à une meilleure fidélité de la mise en oeuvre du programme dans le Loiret : 83 % (vs 56 %) des classes délivrent intégralement le programme et 94 % (vs 78 %) des élèves ciblés sont atteints. On observe également une relation dose-effet : les effets sont d'autant plus importants que la dose de programme délivrée augmente. Notre étude montre l'efficacité à court terme du programme Unplugged dans le Loiret sur la consommation de SPA et ses déterminants psychosociaux. Notons que ces effets semblent plus importants pour les collégiens sur lesquels pèsent certains facteurs de risque (permissivité parentale par rapport à la consommation, faible niveau scolaire, environnement socioéconomique défavorisé), ce qui fait d'Unplugged un outil de prévention utile pour intervenir auprès de publics présentant des facteurs de vulnérabilité et pour réduire les inégalités sociales et territoriales de santé.

Auteur : Lecrique Jean-Michel
Année de publication : 2019
Pages : 169 p.