Pour une meilleure utilisation des bases de données administratives et médico-administratives nationales pour la santé publique et la recherche. Mars 2012

Publié le 1 Janvier 2012
Mis à jour le 5 juillet 2019

La France dispose de bases de données médico-sociales et économiques nationales centralisées, constituées et gérées par des organismes publics, couvrant de façon exhaustive et permanente l'ensemble de la population dans divers domaines stratégiques pour la santé publique et la recherche : recours aux soins, hospitalisation, handicaps, prestations et situation professionnelle, sociale et économique. De plus, un identifiant individuel unique (le NIR : Numéro d'identification au répertoire) est actuellement utilisé par pratiquement toutes les bases de données nationales. Malgré certaines limites en termes de couverture, de qualité et de validité des données, ces bases de données, concernant plus de 60 millions de personnes, constituent un patrimoine considérable, vraisemblablement sans équivalent au monde. Cependant, l'utilisation à des fins de recherche et de surveillance de ces bases de données nationales se heurte actuellement à des obstacles divers, dont les plus importants sont de nature juridique et opérationnelle. En réponse à une saisine de la DGS ce document fait le point sur les principales bases existantes, expose les difficultés pour leur utilisation et présente de façon détaillée une série de propositions pour les surmonter. (R.A.)

Auteur : Goldberg M, Berr C, Cases C, Dabis F, Hugot JP, Jougla E, Sermet C, Danet S, Gremy I, Charpak Y, Desenclos JC, Poubelle V, Ricordeau P, Trugeon A, Weill A, Badeyan G
Année de publication : 2012
Pages : 54 p.