Montréal : un soutien à la petite enfance pour aborder l'école dans de meilleures conditions.

Publié le 1 Juillet 2011
Mis à jour le 5 juillet 2019

Une étude réalisée à Montréal, au Canada, montre qu'avant d'intégrer l'école, une partie des enfants présente une certaine vulnérabilité sur le plan de la santé, du bien-être, des compétences sociales, affectives et cognitives. Et moins le quartier est favorisé, plus les enfants vulnérables sont nombreux. Ce constat a incité les acteurs de la petite enfance à se mobiliser et à travailler ensemble. Entre autres initiatives, la répartition des places en services de garde a été revue en tenant compte des quartiers vulnérables ; des programmes d'intervention éducative précoce et de prévention des retards de développement ont été dotés de moyens supplémentaires. L'objectif est bien ici de lutter contre les inégalités sociales de santé.

Auteur : Bilodeau Angèle, Laurin Isabelle, Giguere Nadia, Lebel Anouk
La Santé de l'homme, 2011, n°. 414, p. 25-27