Mobilisation sociale en Guadeloupe : maladies vectorielles et risques naturels.

Publié le 1 Juin 2015
Mis à jour le 5 juillet 2019

En Guadeloupe, la stratégie de lutte contre les maladies vectorielles (dengue, chikungunya) repose sur les interventions de terrain, l'information au plus près des populations et la mobilisation sociale. Exposé à d'autres risques, naturels ceux-là (séisme, volcan, cyclone, tsunami), ce territoire tente de bâtir une politique de prévention fondée justement sur la mobilisation sociale, donc d'aller au-delà de la simple information de la population. Pas si simple...

Auteur : Saint-martin Patrick, Gustave Joël, Lietard Claire
La Santé en action, 2015, n°. 432, p. 18-21