Migrations, conditions de vie et santé en France à partir de l'enquête Trajectoires et origines, 2008. Numéro thématique. Santé et recours aux soins des migrants en France

Publié le 17 Janvier 2012
Mis à jour le 5 juillet 2019

Les immigrés âgés de 18-60 ans se déclarent globalement en plus mauvaise santé que les personnes sans ascendance migratoire depuis au moins deux générations. Toutefois, la catégorie "immigrés" revêt des réalités différentes en fonction de l'origine, des parcours migratoires et des conditions de vie passées et actuelles sur le territoire métropolitain. Les immigrés originaires de Turquie et du Portugal sont ceux qui se déclarent le plus en mauvaise santé. Pour les premiers, un cumul de précarité sur le territoire métropolitain explique cette sur-déclaration d'une mauvaise santé malgré une structure de population très jeune ; pour les seconds, les facteurs explicatifs relèvent davantage d'événements vécus pendant l'enfance et de faibles niveaux de qualification, qui, s'ils ne les empêchent pas d'être sur le marché du travail, les exposent à des conditions de travail pénibles.(R.A.)

Auteur : Hamel C, Moisy M
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2012, n°. 2-3-4, p. 21-4