Long-term effects of biomechanical exposure on severe shoulder pain in the Gazel cohort

Publié le 1 December 2012
Mis à jour le 5 juillet 2019

OBJECTIVE: We aimed to assess whether the risk factors for severe shoulder pain, especially exposure to arm elevation, were still relevant after a 12-year follow-up, even following retirement. METHODS: All men participating in the ARPEGE ancillary study of the GAZEL cohort (followed-up since 1989) and who answered the 1994 or 1995 general GAZEL self-administered questionnaire were included. Weight and self-reported exposure (arm elevation >90° with and without carrying loads) over the entire working life were collected at baseline (1994-1995). Shoulder pain and its intensity were recorded in 1994-1995 and again in 2006. Shoulder pain was measured on an intensity or discomfort 6-point scale in 1994-1995 and on an 8-point scale in 2006. Severe shoulder pain was defined as point-rated higher than the mid-points (>3/6 in 1994-1995 and >4/8 in 2006) while moderate pain was lower or equal to these thresholds. RESULTS: At baseline, 1786 47-51-year-old men were included. In 1994-1995, moderate pain was observed among 8.5% (N=151) of men and severe shoulder pain among 14.6% (N=261). Exposure to arm elevation >90° while carrying loads was significantly associated with severe shoulder pain with >25 years of exposure [adjusted odds ratio (OR (adj)) 4.2, 95% confidence interval (95% CI) 1.7-10.5], taking into account age, sports, smoking habits, history of shoulder trauma, and body mass index. In 2006, when most of the subjects had retired, 1482 men (83.0%) answered the questionnaire, 17.3% of them with severe shoulder pain; the association between exposure to arm elevation >90° while carrying loads and severe shoulder pain was still significant (ORadj 3.3, 95% CI 1.3-8.0), and remained so when subjects with shoulder pain at baseline were excluded. CONCLUSIONS: Among men, the effect of high shoulder exposure (arm elevation >90° while carrying loads) during working life on severe shoulder pain remains even after retirement. Extended surveillance and prevention should be offered to these workers. Traduction du résumé : Nous avons cherché à évaluer si les facteurs de risque de douleurs intenses de l'épaule, en particulier les travaux bras en élévation, étaient toujours associés à la douleur après 12 ans de suivi, même après départ à la retraite. Méthodes: Tous les hommes participant au sous-échantillon ARPEGE de la cohorte GAZEL et qui ont répondu au questionnaire GAZEL (cohorte d'EDF-GDF, suivis depuis 1989) en 1994 ou 1995 ont été inclus. Les expositions au cours de toute la vie professionnelle (élévation du bras> 90 ° avec ou sans port de charges) ont été recueillies à l'inclusion par auto-questionnaire à la même période. Les douleurs de l'épaule et leur intensité ont été enregistrées en 1994-1995, puis de nouveau en 2006. Elles ont été mesurées en termes d'intensité ou de gêne sur une échelle de 6 points en 1994-95 et sur une échelle de 8 points en 2006. Une douleur intense à l'épaule a été définie comme une douleur dont l'intensité est supérieure aux valeurs médianes (> 3/6 en 1994-1995 et > 4/8 en 2006) tandis qu'une douleur modérée est inférieure ou égale à ces seuils. En 1994-95, 1786 hommes âgés de 47 à 51 ans ont été inclus. Des douleurs modérées de l'épaule y ont été observées chez 8,5% (N = 151) des hommes et des douleurs intenses chez 14,6% (N = 261) d'entre eux. Une élévation > 90 °du bras avec port de charges était significativement associée à la douleur intense de l'épaule en cas d'exposition durant plus de 25 ans [odds ratio ajusté (OR ajusté) 4.2, intervalle de confiance à 95% (IC à 95%) 1.7-10.5], en tenant compte de l'âge, des activités sportives, du statut tabagique, des antécédents de traumatisme à l'épaule, et de l'indice de masse corporelle. En 2006, lorsque la plupart des sujets avait pris leur retraite, 1482 hommes (83,0%) ont répondu au questionnaire, dont 17,3% avec des douleurs intenses de l'épaule ; l'association entre douleurs intenses de l'épaule et l'exposition à une élévation des bras > 90 ° avec charge durant leur vie active était encore importante (OR ajusté 3.3, IC 95% 1,3-8,0), et le restait après exclusion des sujets présentant des douleurs de l'épaule à l'inclusion. Chez les hommes, l'effet des travaux avec élévation du bras à hauteur de l'épaule (> 90 °) avec charge durant la vie professionnelle sur les douleurs intenses de l'épaule persiste même après le départ en retraite. Une surveillance et une prévention étendues doivent être proposées à ces travailleurs.(Traduction effectuée par la Cellule de Valorisation Editoriale CeVE- de l'InVS)

Auteur : Descatha A, Teysseyre D, Cyr D, Imbernon E, Chastang JF, Plenet A, Bonenfant S, Zins M, Goldberg M, Roquelaure Y, Leclerc A
Scandinavian journal of work, environment & health, 2012, vol. 38, n°. 6, p. 568-76