Les usages de produits psychoactifs parmi les populations sans domicile en France métropolitaine.

Publié le 1 Janvier 2010
Mis à jour le 5 juillet 2019

Dans la continuité des enquêtes initiées par l'INED et l'INSEE sur les sans abris, l'enquête sur les personnes sans domicile mise en oeuvre par l'OFDT en collaboration avec l'INPES et l'Observatoire du SAMU social se proposait d'explorer leurs éventuelles spécificités en termes de pratiques addictives et de comportements de santé cette population échappant en grande partie aux dispositifs d'enquêtes quantitatives classiques. Par ailleurs, les premières études françaises sur l'alcoolisation des sans domicile ont montré combien une telle pratique peut prendre des formes multiples au sein des populations souffrant de précarité : l'enquête Sans Domicile 2001 de l'INSEE avait permis de montrer que si l'alcoolisation des personnes sans domicile dépendait de la diversité des populations et des situations vis-à-vis du logement, elle était globalement moindre que celle observée en population générale du même âge. Toutefois, ces résultats devaient être pris avec prudence compte tenu de la nature des questions posées qui n'assuraient pas une parfaite comparabilité avec celles utilisées couramment dans les enquêtes nationales [Beck F., et al., (2006), L'alcoolisation des personnes sans domicile : remise en cause d'un stéréotype, Economie et Statistique, n°391-392, pp. 131-150.]. En outre, l'enquête ne permettant d'étudier parallèlement les éventuelles consommations de drogues illicites, le profil des usages de drogues parmi la population sans abris restait donc particulièrement sommaire.[extrait communication]

Colloque francophone sur les Sondages., Tanger (Maroc), 23-25 mars 2010

Auteur : Legleye S., Spilka S., Laporte A., Beck F.
Année de publication : 2010
Pages : 1p.