Les troubles du sommeil en population générale: évolution 1995-2005 des prévalences et facteurs sociodémographiques associés.

Publié le 2 Février 2009
Mis à jour le 5 juillet 2019

En France, en 2005, 18 % des personnes âgées de 12-75 ans se déclarent insatisfaites de la qualité de leur sommeil et 46 % disent avoir eu des problèmes de sommeil au cours des huit derniers jours. Même si l'on note une stabilisation depuis 2000, la prévalence des troubles apparaît en hausse par rapport à 1995, en particulier parmi les adolescents. Les individus n'apparaissent pas égaux face au sommeil : les femmes s'avèrent plus touchées par ces troubles. Certains critères sociodémographiques, tels que l'âge, le statut matrimonial ou la situation de chômage s'avèrent particulièrement discriminants : la séparation et le veuvage mais aussi le fait d'être à la recherche d'un emploi apparaissent comme des situations de vie susceptibles de nuire à la qualité du sommeil. La catégorie socioprofessionnelle ne semble pas en revanche jouer de manière très importante sur les problèmes de sommeil déclarés. La déclaration d'une insatisfaction dans la qualité du sommeil ou de troubles ressentis au cours de la semaine s'avère particulièrement élevée après 45 ans. Un plus haut niveau d'insatisfaction est également constaté parmi les 15-19 ans, sans pour autant que la prévalence des troubles apparaisse plus élevée que pour les individus plus âgés.[résumé auteur]

Auteur : BECK F., Leon C., Leger D.
Médecine/Sciences, 2009, vol. 25, n°. 2, p. 201-206