Les Français face au sida aujourd'hui : une évolution ambiguë de la perception sociale de l'épidémie.

Publié le 1 Novembre 1996
Mis à jour le 5 juillet 2019

L'auteur expose les raisons qui, selon lui, expliquent les difficultés rencontrées dans la prévention du sida en France : le fait que le message d'information doive être à la fois ciblé sur les groupes à risques et concerner en même temps l'ensemble de la population, pour éviter une stigmatisation accrue de ces groupes ; le risque de porter atteinte aux droits individuels, lié à des pratiques coercitives visant à protéger le groupe social dans son ensemble ; l'incitation à une modification de comportements relevant de la vie privée (relations sexuelles, consommation de substances psychoactives) ; l'utilisation des médias pour les campagnes d'information qui suscitent des divergences d'opinions sur les politiques antisida qu'elles représentent. L'élaboration des actions de prévention s'appuient sur les enquêtes nationales périodiques dites KABP, couplées depuis cinq ans avec les enquêtes sur les comportements sexuels, qui révèlent l'évolution des attitudes, croyances, pratiques. Pour une meilleure adaptation à la réalité et à la diversité des besoins, elles doivent s'associer aux actions de terrain. Il faut éviter la tendance au contrôle social et trouver le juste équilibre entre défense des droits individuels et nécessités de santé publique.

Auteur : Moatti J.P.
La Santé de l'homme, 1996, n°. 326, p. 9-12