Les Français à l'épreuve du risque pandémique : une enquête exploratoire

Publié le 14 Avril 2009
Mis à jour le 5 juillet 2019

Au cours des trois dernières années, la multiplication des alertes liées à l'influenza aviaire a fait prendre conscience à la population de la menace d'une pandémie grippale comparable à celle de 1918-1919. Toutefois, on sait encore peu de chose sur la manière dont les Français se représentent le risque pandémique et ses modes de prévention. Les données historiques montrent pourtant que les comportements individuels et collectifs ont un impact considérable sur l'ampleur des conséquences des maladies infectieuses - en termes de morbidité et de mortalité. Dans la perspective d'une gestion de crise, il apparaît donc essentiel de déterminer 1) comment ; 2) quand et 3) pourquoi nos concitoyens envisagent de se protéger contre le risque en cas de menace pandémique. Les données de cette enquête ont été collectées par téléphone en juin 2008 auprès d'un échantillon national représentatif de la population adulte. Les résultats montrent que les Français reconnaissent généralement l'efficacité des mesures de prévention recommandées par les pouvoirs publics. Une majorité d'entre eux envisagent par ailleurs d'adopter des comportements de prévention précoces en cas d'alerte pandémique. Paradoxalement, les enquêtés les plus méfiants à l'égard du pouvoir politique, des sciences et des technologies apparaissent comme les plus sensibles au risque infectieux. (R.A.)

Auteur : Raude J, Deguen S, Setbon M
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2009, n°. 15, p. 141-4