Les accidents de la vie courante chez les enfants scolarisés en CM2 en 2004-2005. Synthèse

Publié le 1 December 2010
Mis à jour le 5 juillet 2019

L'enquête du cycle triennal en milieu scolaire réalisée en 2004-2005 auprès des enfants de CM2 comportait un module " accidents ". Un tiers des accidents de la vie courante (AcVC) a eu lieu à l'école, 20 % étaient des accidents domestiques. Plus de la moitié des AcVC sont survenus lors d'une activité physique ou sportive. Le mécanisme de survenue majoritaire d'un AcVC était la chute (59 %) suivi des chocs (25 %), les garçons étant plus souvent victimes de chocs que les filles. Les lésions les plus fréquentes étaient les entorses (33 %), les fractures (24 %) et les plaies (24 %). Les plaies étaient plus fréquentes chez les garçons à l'inverse des entorses et luxations qui étaient plus fréquentes chez les filles. Les parties du corps les plus touchées étaient les membres inférieurs (41 %) et supérieurs (37 %). Les garçons étaient plus souvent atteints à la tête que les filles. Les AcVC ont conduit dans 60 % des cas aux urgences, entraîné dans 76 % des cas des limitations dans les activités de l'enfant, et dans 57 % des cas une dispense d'éducation physique et sportive. Les facteurs de survenue d'un AcVC étaient le fait d'être un garçon et d'avoir 11 ans ou plus ; le chômage des parents était un facteur protecteur pour les enfants des établissements de ZEP. Pour les AcVC graves, avoir 11 ans ou plus et pratiquer régulièrement un sport étaient des facteurs de risque d'AcVC. Seule la pratique régulière d'un sport était facteur de risque d'un AcVC grave de sport. Aucun facteur n'était associé à la survenue d'un accident grave scolaire. Les enfants de famille de 4 enfants ou plus avaient un risque plus élevé d'accident domestique. Il a été possible d'estimer que sur une période de trois mois, 9,2 enfants de CM2 (entre 8,3 et 10,1) sur 100 ont été victimes d'un accident de la vie courante ou de la circulation. (R.A.)

Auteur : Thelot B, Chatelus AL
Année de publication : 2010
Pages : 8 p.