Le réseau Oscour. La surveillance sanitaire fondée sur les services d'urgence

Publié le 1 Janvier 2007
Mis à jour le 5 juillet 2019

En août 2003, une canicule aux conséquences sanitaires exceptionnelles a touché la France. Ce phénomène sanitaire a entrainé un recours massif au système de soins d'urgence et une augmentation brutale de la mortalité. La première conséquence perçue a été la saturation du système de soins d'urgence, alors que les services et réseaux de la veille sanitaire, qui ne disposaient pas des indicateurs d'alerte, n'ont pas eu la réactivité attendue. Cette crise sanitaire a rendu nécessaire un réexamen des systèmes de veille sanitaire à finalité d'alerte alors disponibles en France. Elle a aussi motivé l'Institut de veille sanitaire à lancer un réseau de services d'urgence dont l'objectif serait d'identifier les situations sanitaires nécessitant une réponse de santé publique adaptée et d'assurer la mesure de l'impact d'épidémies et d'événements attendus. (R.A.)

Auteur : Josseran L, Brucker G
Gestions hospitalières, 2007, n°. 462, p. 66-70