Le registre du Réseau épidémiologie et information en néphrologie (Rein). Numéro thématique - L'insuffisance rénale chronique terminale en France

Publié le 9 Mars 2010
Mis à jour le 5 juillet 2019

Le registre du Réseau épidémiologie et information en néphrologie (Rein) a débuté en 2002 pour contribuer à l'élaboration et à l'évaluation de stratégies sanitaires visant à améliorer la prévention et la prise en charge de l'insuffisance rénale chronique terminale et favoriser la recherche clinique et épidémiologique dans ce domaine. Il repose sur un réseau de néphrologues, d'épidémiologistes et de représentants des patients et des tutelles, coordonné à l'échelon national et régional. En France, au 1er janvier 2009, on estime à 68 000 le nombre de personnes recevant un traitement de suppléance par dialyse ou greffe. Le nombre de personnes ayant débuté un traitement de suppléance en 2008 était d'environ 9 300, soit 147 personnes par million d'habitants par an. Avec une prévalence de 1 060 personnes traitées par million d'habitants, l'insuffisance rénale chronique terminale - au coût social et humain particulièrement élevé - constitue en France, comme dans la plupart des pays industrialisés, un problème majeur de santé publique, nécessitant de disposer d'un système d'information ad hoc au service de l'épidémiologie, de la santé publique et de la qualité des soins. (R.A.)

Auteur : Couchoud C
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2010, n°. 9-10, p. 75-7