Jeunes en difficulté dinsertion : un état de santé plus fragile.

Publié le 1 Janvier 2009
Mis à jour le 5 juillet 2019

Les centres d'examens de santé ont réalisé une vaste étude de la santé des jeunes en difficulté d'insertion. Les conclusions sont nettes : ces jeunes sont en moins bonne santé tant physique que psychologique que la moyenne. Ils consomment davantage de tabac et d'alcool que leurs pairs bien insérés, sont socialement plus fragiles et ne bénéficient pas du même niveau d'accès aux soins. Seule une approche " pluridisciplinaire " de la santé peut améliorer la situation, soulignent les auteurs de ces travaux.

Auteur : Moulin Jean-Jacques, Labbe Émilie, Sass Catherine, Chatain Carine, Gerbaud Laurent
La Santé de l'homme, 2009, n°. 399, p. 21-24