Interventions validées ou prometteuses en prévention de la consommation de substances illicites chez les jeunes?: synthèse de la littérature.

Publié le 2 Janvier 2013
Mis à jour le 5 juillet 2019

Les jeunes français sont parmi les premiers consommateurs de substances illicites en Europe. Ces substances ont un effet sur le fonctionnement du cerveau et leur consommation peut constituer un risque sanitaire. Dans ce contexte, l'identification de stratégies et de programmes de prévention efficaces constitue un enjeu majeur pour la santé publique. Cet article vise à identifier les interventions présentées comme étant validées ou prometteuses pour la prévention de l'usage de substances illicites. L'état des connaissances a été réalisé selon une méthode spécifique de sélection, d'analyse de la littérature scientifique et de classification des interventions retenues. Nous avons organisé nos résultats selon un premier critère d'âge (interventions visant les enfants de moins de 10 ans versus de plus de 10 ans) et selon que les interventions relèvent d'une approche universelle ou ciblée. Nos données suggèrent globalement que les programmes les plus efficaces sont les programmes interactifs visant le développement de compétences psychosociales à la fois chez les enfants et chez les parents. Plus les populations visées présentent des facteurs de risques ou sont déjà dans des usages problématiques (interventions ciblées), plus les interventions se complexifient avec l'ajout systématique d'un volet communautaire intégrant une diversité d'acteurs locaux, d'un suivi individuel des jeunes ou des familles concernées ainsi que souvent l'ajout de volets psychothérapeutiques. Les exemples d'interventions présentés, bien que généralement conduits dans des pays anglo-saxons, peuvent contribuer utilement à la réflexion et à l'amélioration des pratiques préventives développées en France.[résumé auteur]

Auteur : Du roscoat E., Clement J., Lamboy B.
Santé publique, 2013, vol. 25, n°. Suppl 1, p. 47-56