Incidence et évaluation des traitements de suppléance de l'insuffisance rénale chronique dans sept régions françaises en 2003.

Publié le 27 Septembre 2005
Mis à jour le 3 septembre 2019

Dans le cadre des nouvelles modalités de régulation de l'activité de traitement de l'insuffisance rénale chronique (Décrets nos 2002-1197 et 2002-1198 de septembre 2002) et des priorités de la loi de santé publique de 2004, le registre du Réseau épidémiologie et information en néphrologie (Rein) a deux objectifs essentiels : estimer et prévoir les besoins de la population en matière de dialyse et de greffe rénale de façon continue, et évaluer la prise en charge des malades. En 2003, l'enquête nationale Sros-IRCT a permis de déterminer la prévalence de la dialyse en France, sur la base d'indicateurs définis en commun avec le Rein. Dans le présent article, l'incidence des traitements de suppléance de l'insuffisance rénale chronique, l'état des patients et leur prise en charge à l'initiation de la dialyse ainsi que les taux de greffe et de survie à un an sont décrits à partir des données de sept régions ayant contribué au Rein en 2003 : Auvergne, Bretagne, Champagne-Ardenne, Languedoc-Roussillon, Limousin, Lorraine, Rhône-Alpes. (Extrait introduction)

Auteur : Couchoud C, Frimat L, Aldigier JC, de Cornelissen F, Dabot C, Joyeux V, Labeeuw M, Maheut H, Stengel B
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2005, n°. 37-38, p. 188-90