Il est très important de travailler sur la représentation du risque.

Publié le 1 Novembre 2008
Mis à jour le 5 juillet 2019

Entretien avec Claudine Perez-Diaz, chercheur au CNRS/Cesames (Centre de recherche sur les psychotropes, la santé mentale et la société), université Paris-Descartes. Pourquoi et comment les jeunes se retrouvent-ils entre pairs pour consommer de l'alcool ? La sociologue Claudine Perez-Diaz distingue deux groupes dans la prise de risque : les " individualistes " vont montrer qu'ils savent boire, les " fatalistes " ont pour préoccupation de se fondre dans le groupe. L'entraînement se situe dans le groupe, surtout si l'alcoolisation massive et rapide est le rituel d'adhésion.

Auteur : Dangaix Denis, Perez-diaz Claudine
La Santé de l'homme, 2008, n°. 398, p. 16-17