Groupes de parole usagers/soignants à Marseille : une thérapie contre la violence.

Publié le 1 Mai 2007
Mis à jour le 5 juillet 2019

À Marseille, des groupes de parole réunissent patients et soignants pour dénouer les conflits et faire émerger la parole des patients. Des patients en psychiatrie y expriment la souffrance - et donc la violence - qu'ils ressentent face à certaines attitudes des soignants au quotidien. En s'ouvrant au dialogue, les soignants acceptent de remettre en cause leur mode d'intervention perçu comme violent par les patients. Ces groupes de parole ont permis de rendre moins aigus les conflits soignés/soignants.

Auteur : Lovell Anne-M., Girard Vincent
La Santé de l'homme, 2007, n°. 389, p. 41-42