Genre et caractéristiques sociales des consommateurs de drogues à l'adolescence, France, 2000-2005

Publié le 10 Mars 2009
Mis à jour le 3 septembre 2019

Introduction - Des travaux récents en population adulte suggèrent que la position sociale détermine différemment les usages de produits psychoactifs licites et illicites des hommes et des femmes, aussi bien parmi les actifs occupés que les jeunes adultes, étudiants, chômeurs ou exerçant un emploi. Ce travail prolonge ces analyses auprès des jeunes de 17 ans en examinant plus précisément leur situation scolaire. Matériel et méthodes - Une enquête nationale représentative des jeunes de 17 ans de nationalité française menée régulièrement entre 2000 et 2005 permet de mesurer les évolutions des usages des principaux produits psychoactifs suivant le sexe, et de mettre en évidence leurs déterminants sociaux. Résultats - Le tabagisme quotidien a baissé, la consommation régulière d'alcool est restée stable, mais les ivresses alcooliques ont progressé, ainsi que la plupart des expérimentations de produits illicites, qui présentent une tendance à la féminisation, parfois marquée comme celles du crack et des amphétamines. Tous ces usages apparaissent plus unisexes au sein des jeunes scolarisés en collège et lycée qu'au sein des jeunes en apprentissage ou des déscolarisés, qui s'avèrent plus masculins. Conclusion - Les usages sont modulés par la situation scolaire et le milieu social des parents, mais seule la situation scolaire influence leur plus ou moins forte masculinité, plus marquée au sein des filières d'enseignement professionnelle ou parmi les jeunes sortis du système scolaire. (R.A.)

Auteur : Legleye S, Beck F, Spilka S, Le Nezet O
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2009, n°. 10-11, p. 94-6