Formation à l'épidémiologie d'intervention : une perspective européenne

Publié le 1 Mars 2001
Mis à jour le 5 juillet 2019

Avec l'extension de l'Union Européenne, les mouvements de populations à grande échelle, les échanges commerciaux d'animaux et de produits alimentaires augmentent le risque potentiel de dissémination de maladies transmissibles. Ce n'est qu'en 1992 que l'UE a été mandatée par la Traité de Maastricht pour mener des actions de santé publique. Son champ d'action a été étendu en 1997 par le Traité d'Amsterdam. Le Comité du réseau pour la surveillance et le contrôle épidémiologique des maladies transmissibles dans l'UE a été mis en place en 1998 pour harmoniser ces activités. D'un pays à l'autre, les possibilités de formation à l'épidémiologie en santé publique en formation continue dans des établissements publics ou des universités varient beaucoup. En fait, on constate globalement un manque de professionnels formés à la protection de la santé humaine. Anticipant ce besoin, les 15 pays de l'UE et la Norvège ont lancé en 1995 le programme européen de formation à l'épidémiologie d'intervention (EPIET). Cet article décrit l'évolution du programme et les résultats obtenus à ce jour, ainsi que son rôle dans le Comité du Réseau récemment créé.

Auteur : van Loock F, Rowland M, Grein T, Moren A
Eurosurveillance, 2001, vol. 6, n°. 3, p. 37-43