Événements de vie et troubles du sommeil : l'impact fort de la précarité et des violences subies.

Publié le 1 Octobre 2010
Mis à jour le 5 juillet 2019

Objectif : Étude des liens entre événements de vie et troubles du sommeil en population générale. Patients et méthode : L'enquête Événements de vie et santé (EVS) 2005 a interrogé en face à face 10 000 personnes de 18 à 75 ans résidant en France en ménage ordinaire (hors institutions). Cette enquête représentative interroge les domaines de la santé, des violences subies et les événements difficiles survenus au cours de la vie entière. Résultats : Environ quatre personnes sur dix déclarent subir de façon récurrente au moins un trouble du sommeil parmi cinq des principaux symptômes de l'insomnie. Ces troubles apparaissent liés aux difficultés financières et à l'âge, même si, selon l'âge considéré, leur nature diffère. Le sentiment de fatigue au réveil semble en particulier recouvrir une large palette de situations qui impliquent davantage les jeunes générations. Les violences subies apparaissent comme des événements favorisant la survenue de troubles réguliers du sommeil, avec toutefois quelques nuances selon la nature de ces violences. Discussion : Si le genre apparaît également lié à la survenue de troubles du sommeil, le recours à une modélisation permet d'observer que les femmes n'apparaissent pas plus vulnérables pour des raisons hormonales ou génétiques, mais parce qu'elles endossent un rôle social susceptible de peser sur leur qualité de vie, notamment en termes de souffrance mentale. Conclusion : Les troubles du sommeil sont liés à des situations précaires et à certains événements de vie difficiles tels que les violences subies. À santé mentale équivalente, hommes et femmes seraient égaux face au sommeil.

Auteur : Beck F., Guignard R., Léger D.
Médecine du sommeil, 2010, vol. 7, n°. 4, p. 146-155