Evaluation et caractérisation du risque d'origine fécale véhiculé par l'eau de distribution en France. Etat des lieux et perspectives en matière de recherche et de surveillance

Publié le 1 Janvier 2016
Mis à jour le 5 juillet 2019

Les études épidémiologiques dédiées au risque d'origine fécale véhiculé par l'eau de distribution en France sont rares. Elles se focalisent sur le risque épidémique, plus rarement sur le risque endémique dans les grandes villes. Elles délaissent cependant le risque hyperendémique qui représente pourtant la majeure partie de l'impact sanitaire et se concentre en France sur les unités de distribution (UDI) desservant 100 à 10 000 habitants, soit 24 000 000 au total. Les précipitations conditionnent en grande partie ce risque. Les données du Système national d'information inter-régimes de l'Assurance maladie (Sniir-AM) offrent une opportunité unique pour la surveillance syndromique des gastro-entérites médicalisées (GEAm). Elles permettent de modéliser l'incidence des GEAm standardisées sur l'âge au jour et à la commune, en fonction de la qualité microbiologique de l'eau (base de données SISE-Eaux du contrôle sanitaire) et des précipitations, en contrôlant de nombreux facteurs de risque documentés par ailleurs. Ce modèle pourrait supporter une large gamme d'objectifs de santé publique : part des GEAm attribuables à l'eau distribuée, identification des UDI et des catégories d'UDI à risque, caractérisation des facteurs de risque associés, suivi temporel du risque et des facteurs de risque dans un contexte de changement climatique, et enfin évaluation de l'action publique, comme la mise en place des Water Safety Plans (WSP).

Auteur : Beaudeau P
Année de publication : 2016
Pages : 26 p.