Etude de la santé déclarée par les personnes riveraines de sources locales de pollution environnementale : une revue de la littérature. Première partie : les indicateurs de santé déclarée

Publié le 5 Août 2013
Mis à jour le 5 juillet 2019

Position du problème Des études épidémiologiques visent à renseigner l'impact sanitaire de sources locales de pollution de l'environnement en prenant comme variable expliquée la santé déclarée, fondée sur les représentations de la santé des personnes interrogées. Ce travail a pour objectif d'analyser les avantages et les résultats de ce type d'approche. La première partie est centrée sur les indicateurs utilisés. Méthodes À partir d'une revue de la littérature, cet article présente une analyse des indicateurs de santé déclarée : processus d'acquisition des données ; effets sélectionnés ; outils de recueil ; traitement des données ; modes de construction des indicateurs. Résultats Cette revue de la littérature porte sur 51 articles. Le recours à des indicateurs de santé déclarée est un moyen de prendre en compte les préoccupations et plaintes de santé des populations qui vivent des situations d'exposition environnementales. Les indicateurs de santé déclarée identifiés dans les études sont variés. Ils mesurent des aspects de la santé, à la fois physique mais également psychologique et générale. L'exploitation de questionnaires standardisés est minoritaire par rapport aux questionnaires ad hoc (78 % des études) élaborés pour les besoins d'une étude. Trois instruments standardisés sont utilisés de manière récurrente pour mesurer, d'une part, la santé générale perçue par le MOS Short-Form Health Survey (SF-36) et, d'autre part, la détresse psychologique par le General Health Questionnaire (GHQ) et le Symptoms Checklist (SCL-90). Conclusion Le choix des indicateurs de santé déclarée doit concilier la spécificité des évènements de santé compte tenu de la situation environnementale étudiée et la standardisation des instruments utilisés pour les mesurer. Cette standardisation est nécessaire afin d'assurer la validité et la fiabilité des mesures produites au cours du temps et d'une situation à l'autre. Les propriétés psychométriques des instruments de mesures sont rarement évaluées ou vérifiées lors de leur utilisation.(R.A.)

Auteur : Daniau C, Dor F, Eilstein D, Lefranc A, Empereur Bissonnet P, Dab W
Revue d'épidémiologie et de santé publique, 2013, vol. 61, n°. 4, p. 375-87