Estimations départementales de l'incidence du cancer de la thyroïde à partir des données des registres et du croisement de deux sources de données médico-administratives, France, 2007-2011. Numéro thématique. Épidémiologie du cancer de la thyroïde, données actuelles

Publié le 26 Avril 2016
Mis à jour le 5 juillet 2019

Objectifs : en France, les registres des cancers couvrent 20% de la population. L'objectif de cette étude était d'estimer l'incidence du cancer de la thyroïde sur la période 2007-2011 dans l'ensemble des départements de France métropolitaine à partir des données d'incidence des registres et de données médico-administratives. Méthode : un indicateur médico-administratif " AUP " a été construit à partir du croisement des données du Programme de médicalisation des systèmes d'information (PMSI) et des Affections de longue durée (ALD). Cet indicateur permet de dénombrer les personnes atteintes d'un cancer nouvellement mises en ALD ou hospitalisées. Les estimations d'incidence ont été réalisées en redressant les données départementales AUP par le rapport Incidence/AUP observé dans la zone registre. La qualité des estimations a été évaluée au préalable dans les départements de la zone registre en comparant l'incidence observée et l'incidence estimée. Résultats : l'étape préalable d'évaluation a confirmé que le rapport AUP/Incidence pouvait être utilisé pour estimer l'incidence départementale du cancer de la thyroïde. En France, l'incidence ainsi estimée sur la période 2007-2011 présentait d'importants contrastes entre les départements : les percentiles à 5 et 95% de la distribution des taux standardisés d'incidence entre les départements étaient de 2,8 et 7,1 pour 100 000 chez les hommes, de 8,3 et 21,2 pour 100 000 chez les femmes. Des zones de sur-incidence notables étaient visibles dans certains départements du Sud-Est et du littoral sud-ouest par rapport à la moyenne métropolitaine. Conclusion : ce travail confirme l'ampleur des disparités géographiques d'incidence du cancer de la thyroïde entre départements français et illustre l'intérêt du croisement des données issues des bases médico-administratives pour estimer l'incidence départementale des cancers.

Auteur : Chatignoux E, Uhry Z, Remontet L, Grosclaude P, Decool E, Guizard AV, Delafosse P, De Maria F, Colonna M
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2016, n°. 11-12, p. 214-20