Estimation du nombre de décès attribuables au tabagisme, en France de 2000 à 2015

Publié le 28 Mai 2019
Mis à jour le 11 juillet 2019

Objectif : cette étude est une actualisation de l'estimation et de la tendance de la mortalité attribuable au tabagisme en France métropolitaine entre 2000 et 2015, dernière année d'enregistrement des données de mortalité actuellement disponibles. Méthode : les estimations ont été réalisées en utilisant la même approche que celle mise en oeuvre par Bonaldi et coll. en 2016 pour estimer la mortalité attribuable au tabagisme en France entre 2000 et 2013. La méthode est basée sur l'estimation de fractions attribuables calculées en combinant des données de mortalité, des taux de décès par cancer du poumon et des risques relatifs ajustés de décès pour l'ensemble des pathologies associées au tabagisme. Résultats : en 2015, il a été estimé que plus de 75 000 décès étaient attribuables au tabagisme, ce qui correspond à environ 13% des décès survenus en France métropolitaine. Entre 2000 et 2015, la part des décès attribuables semble s'infléchir à la baisse au cours du temps pour les hommes alors que cette même proportion chez les femmes augmente de façon continue de plus de 5% par an en moyenne. Conclusion : cette estimation de la mortalité attribuable au tabagisme en France montre une nouvelle fois l'impact sanitaire considérable du tabac sur la population française. Il est essentiel que les efforts impulsés par le Programme national de lutte contre le tabagisme se poursuivent pour envisager un recul de l'empreinte sanitaire du tabagisme en France.

Auteur : Bonaldi Christophe, Boussac Marjorie, Nguyen-Thanh Viêt
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2019, n°. 15, p. 278-284