Estimation de l'incidence du cancer de la thyroïde en Corse, 1998-2011

Publié le 1 Mars 2019
Mis à jour le 11 juillet 2019

Depuis 2003, la cellule d'intervention de Santé publique France en région Paca-Corse réalise une étude descriptive des cas de cancers de la thyroïde et a recherché une éventuelle sur-incidence de cette pathologie en Corse. L'étude a concerné les patients résidant en Corse entre 1998 et 2011 opérés d'un cancer de la thyroïde en Corse ou sur le continent durant cette période. La recherche des cas a été réalisée dans les établissements de soins ayant pris en charge les patients et identifiés à partir des données disponibles dans la base nationale du Programme de médicalisation de l'information médicale (PMSI). Cette recherche a été complétée avec les données des attributions en affections longue durée (ALD) pour cancer thyroïdien gérées par les caisses d'assurance maladie. La validation des cas a été faite après consultation des dossiers médicaux des patients opérés. De 1998 à 2011, 587 cas incidents de cancers de la thyroïde ont été identifiés chez les résidents de Corse avec un ratio F/H de 2,5. Le nombre maximum de cas a été observé chez les femmes âgées de 40 à 59 ans et chez les hommes âgés de 50 à 59 ans. Les tumeurs étaient majoritairement des microcarcinomes de type papillaire. Chez les femmes, l'incidence des cancers de la thyroïde en Corse pour 100 000 personnes-années était de 15,9 [14,3 - 17,5] pour la période 1998-2011. Cette incidence estimée était deux fois plus élevée en Corse-du-Sud qu'en Haute-Corse, cette différence s'accentuant entre 1998 et 2011. Chez les hommes et sur la même période, l'incidence des cancers de la thyroïde en Corse pour 100 000 personnes-années était de 6,4 [5,4 - 7,5]. La différence selon le département de résidence s'observait aussi pour les hommes, mais elle était moins importante et non statistiquement significative. La situation de la Corse vis-à-vis du cancer de la thyroïde en termes d'incidence et de caractéristiques cliniques est similaire à d'autres départements français situés à l'Ouest comme à l'Est du territoire métropolitain. L'augmentation de l'incidence des cancers de la thyroïde en Corse et, particulièrement du type papillaire, est probablement liée à une augmentation des diagnostics sur une population particulièrement sensibilisées à cette problématique. Toutefois, on ne peut exclure qu'il existe également une réelle augmentation d'incidence liée au mode de vie, à l'environnement ou à des anomalies génétiques.

Auteur : Pascal Laurence, Ruello Marc
Année de publication : 2019
Pages : 45 p.