Épisode collectif de symptômes irritatifs dans une agence bancaire, Maisons-Alfort, France

Publié le 1 Septembre 2014
Mis à jour le 5 juillet 2019

Introduction : en mai 2013, les cinq personnes travaillant dans une agence bancaire ont déclaré des symptômes irritatifs et respiratoires concomitamment à la perception d'une " odeur âcre ", entraînant l'intervention des pompiers, puis la fermeture des locaux. La direction acceptait la démarche d'investigation proposée par la Cire suite au signal du médecin de prévention. Les objectifs étaient de : recenser les cas et décrire les symptômes ; mettre en perspective et compléter les investigations environnementales entreprises ; formuler des hypothèses étiologiques. Méthode : un questionnaire a été adressé aux cas identifiés par le médecin de prévention. Les incidents et travaux survenus dans l'agence et à proximité ont été recensés avec les salariés, et la composition des produits utilisés établie par le Centre Antipoison. Les rapports d'experts sur la ventilation et les analyses d'air ont été étudiés. Résultats : l'épisode a concerné 7 cas certains (dont 2 riverains) et 8 cas probables, avec des picotements de la gorge, une gêne respiratoire et une extinction de voix. Cinq cas ont eu recours au système de soins. L'hypothèse émise est une exposition au TXIB (diisobutyrate de 2,2,4-triméthylpentanediol-1,3), composé organique faiblement volatil à l'odeur " âcre " contenu à l'état de traces dans la peinture appliquée le 27 mai dans l'agence. Un isomère de position du TXIB a été détecté en concentrations significatives dans l'air intérieur des bureaux le 4 juin 2013 : au regard de l'incertitude analytique et du contexte, le laboratoire a indiqué que la molécule identifiée était vraisemblablement le TXIB. Discussion : la configuration des locaux a pu favoriser la propagation des vapeurs de peintures jusqu'aux logements voisins. Les dernières analyses d'air ayant montré la disparition de l'exposition incriminée, les locaux ont été réouverts sans incident le 4 mars 2014. (R.A.)

VIe Congrès International d'Épidémiologie, 10-12 septembre 2014

Auteur : Legout C, Briere J, Buckenmeier N, Batbedat J, Garnier R
Revue d'épidémiologie et de santé publique, 2014, vol. 62, p. S204-5