Epidemiologie des méningites bactériennes en France en 1999

Publié le 1 Septembre 2002
Mis à jour le 5 juillet 2019

En France, deux sources de données, la déclaration obligatoire et le réseau de laboratoire hospitalier EPIBAC, permettent de suivre l'évolution de l'incidence des méningites bactériennes (MB) et de connaître la fréquence relative des bactéries responsables. En 1999, plus de 1 000 cas de MB ont été recensés en France. Les micro-organismes les plus fréquemment isolés étaient le pneumocoque : 46 %, le méningocoque : 32 %, et le streptocoque B : 11 %. Les Listeria et H. influenzae représentaient 6 % et 5 % des cas respectivement. L'incidence, pour 100 000 habitants en 1999, des méningites à pneumocoques (0,81), à streptocoques du groupe B (0,19) et des méningites tuberculeuses (0,17) était stable depuis 1992. L'incidence des méningites à méningocoques (0,58) a augmenté depuis 1995. L'incidence des méningites à Listeria (0,10) et à H. influenzae (0,08) a diminué régulièrement depuis 1992. L'impact des mesures de prévention des méningites à H. influenzae B et à Listeria a été clairement démontré par la diminution de l'incidence des méningites liées à ces bactéries. (R.A.)

Auteur : Perrocheau A, de Benoist AC, Six C, Goulet V, Decludt B, Levy Bruhl D
Annales de Médecine Interne, 2002, vol. 153, n°. 5, p. 311-17