Entrer dans la sexualité à l'adolescence : le consentement en question.

Publié le 1 December 2016
Mis à jour le 12 octobre 2019

Une équipe de chercheurs a mené une enquête auprès des jeunes lycéens sur la sexualité, afin d'analyser ce que signifie pour eux la notion de consentement. Les adolescents peuvent consentir à l'aveugle, dire oui sans savoir où cet engagement conduira. Le consentement est fragile en ce sens qu'il peut être arraché, négocié ou cédé. Dans la sexualité, la dimension inégale du consentement est forte entre la personne qui propose et celle qui accepte. La proposition et l'acceptation peuvent se faire sans un mot, via un silence ou un signe explicites. Cette notion de consentement doit être centrale dans les séances d'éducation à la sexualité menées en milieu scolaire.

Auteur : Amsellem-mainguy Y., Cheynel C., Fouet A.
La Santé en action, 2016, n°. 438, p. 38-40