Enquête d'évaluation de la mise à disposition des comprimés d'iode aux personnes vivant à proximité du Centre nucléaire de production d'électricité du Bugey, septembre 1998

Publié le 5 Mars 2002
Mis à jour le 5 juillet 2019

Les produits de fission de réacteurs nucléaires sont émis sous forme gazeuse dans l'environnement. Les isotopes radioactifs de l'iode peuvent être inhalés et se fixer sur la thyroïde risquant de provoquer des pathologies thyroïdiennes. Le risque maximal est rencontré chez le foetus et chez l'enfant. En 1996, le Secrétaire d'état à la santé décidait de mettre en oeuvre la distribution de comprimés d'iode aux personnes résidant dans un rayon de 10 km autour des sites nucléaires. En avril 1997, une circulaire indiquait les modalités de mise à disposition d'iode stable aux populations. A cette date, l'iode stable ayant obtenu une autorisation de mise sur le marché, ne pouvait être délivré qu'en pharmacie. Après la relance, le décompte des bons récupérés par les pharmaciens permettait d'évaluer le retrait à environ 50% des foyers. Le groupe de pilotage, considérant ce résultat décevant, décidait de mener l'enquête auprès d'un échantillon de population afin d'évaluer plus précisément le pourcentage de retrait des comprimés d'iode par la population de la zone du périmètre du plan particulier d'intervention. (adapté du texte)

Auteur : Helynck B, Rey S, Malfait P, Dubois MC
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2002, n°. 10, p. 41-3