Disparités régionales de mortalité maternelle en France. Situation particulière de l'Île-de-France et des départements d'outre-mer, 2001-2006.

Publié le 19 Janvier 2010
Mis à jour le 6 septembre 2019

Objectifs - Comparer la fréquence de la mortalité maternelle (MM), les causes de décès, les caractéristiques des femmes décédées et la qualité de soins prodigués dans trois zones géographiques : départements d'outre-mer (DOM), Île-de-France (IDF) et les autres régions de métropole. Méthodes - Étude descriptive des décès maternels identifiés par l'enquête nationale confidentielle sur les morts maternelles de 2001 à 2006. Les taux de MM, bruts et standardisés sur l'âge, ont été comparés, ainsi que les taux spécifiques par causes de décès et la qualité des soins. Résultats - Après standardisation sur l'âge, le taux de MM est plus élevé en IDF, (multiplié par 1,7) et dans les DOM (multiplié par 4,3) que dans les autres régions de métropole. Ces différences persistent après ajustement sur la nationalité des femmes. Les hémorragies sont la première cause de MM en IDF (16,8%) et dans les DOM (20,6%), tandis que pour les autres régions de métropole les causes obstétricales indirectes sont les plus fréquentes (distribution statistiquement différente, p<0,01). Parmi les décès, les soins ont été jugés plus souvent non optimaux en IDF (75%)que dans les autres régions (60%) (p=0,03). Pour les DOM les soins ont été non optimaux pour 53% de décès. Conclusion - Des disparités régionales de mortalité maternelle existent en France, tant en termes de taux de MM qu'en termes de causes de décès. Ni l'âge ni la nationalité des femmes n'expliquent le sur-risque de MM en IDF et dans les DOM. (R.A.)

Auteur : Saucedo M, Deneux Tharaux C, Bouvier Colle MH
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2010, n°. 2-3, p. 15-8