Développement de la surveillance de l'ostéoporose au Québec. Utilisation des bases de données médico-administratives.

Publié le 19 December 2013
Mis à jour le 4 septembre 2019

Une étude de cohorte rétrospective utilisant le Fichier des services médicaux rémunérés à l'acte (FSMRA) du Québec a été réalisée afin de développer et valider un algorithme d'identification des cas incidents de fractures de fragilisation (FF). L'utilisation de l'algorithme validé et le jumelage des données médico-administratives a permis de quantifier l'incidence des FF et d'évaluer leur impact sur l'utilisation des ressources médicales. La validité de l'algorithme varie selon le site de la fracture et est élevée pour la majorité des sites. Basé sur l'algorithme validé, on observe que les fractures les plus communes sont celles associées à l'ostéoporose. Les fractures de la hanche et du bassin sont plutôt rares avant 70 ans, mais augmentent substantiellement ensuite. Une proportion importante des ressources médicales est consacrée à celles-ci en raison d'une hospitalisation fréquente. Concernant les fractures périphériques, elles surviennent fréquemment dès 50 ans et les soins cliniques liés à leurs traitements sont non négligeables. En conclusion, le FSMRA permet l'identification des FF incidentes avec une valeur populationnelle unique pour leur surveillance. La méthodologie développée et le jumelage de données médico-administratives démontrent qu'il est possible d'élargir la surveillance des FF et de réaliser un portrait global et détaillé de leur fardeau pour le système de santé. (R.A.)

Auteur : Jean S, Candas B, Belzile EL, Morin S, Bessette L, Brown JP
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2013, n°. Hors-série, p. 15-22