Des cas humains d'orthopoxvirose simienne au Kasaï oriental, Zaïre (1996-1997). Rapport d'investigation

Publié le 10 Juin 1997
Mis à jour le 5 juillet 2019

L'orthopoxvirus simien, appelé aussi virus du monkeypox ou virus de la variole du singe, circule de manière enzootique dans les forêts ombrophiles d'Afrique centrale et occidentale ; il peut se transmettre à l'homme, causant un syndrome dont les manifestations cliniques sont analogues à celles de la variole... De février à août 1996, un total de 71 cas cliniques d'orthopoxvirose simienne, dont 6 mortels, se sont déclarés dans 13 villages de la zone sanitaire de Karato-Kombe, sous-région de Sankuru, région du Kasaï oriental (Zaïre)... Le présent rapport résume les premiers résultats d'une enquête pluridisciplinaire : dans la majorité des cas étudiés en 1996 et 1997, une transmission interhumaine se serait opérée ; par contre, au cours des années précédentes, les cas signalés concernaient avant tout des cas sporadiques résultant d'une transmission de l'animal à l'homme. (adapté du texte).

Auteur : Mwamba PT, Tshioko KF, Moudi A, Mukinda V, Mwema GN, Messinger D, Okito L, Barakymfyte D, Malfait P, Pebody R, Szczeniowski M, Esteves K, Heymann D, Hutin Y, Williams RJ, Khan AS, Esposito JJ
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 1997, n°. 24, p. 111-2