Dépistage de la cardiopathie rhumatismale chronique infra-clinique en Nouvelle-Calédonie en 2012 : facteurs de risque sociodémographiques de sa séquelle, avérée et limite, et prévalence du rhumatisme articulaire aigu chez l'enfant de 6 à 12,5 ans

Publié le 4 Mars 2014
Mis à jour le 5 juillet 2019

Objectifs : estimer les prévalences de la cardiopathie rhumatismale chronique (CRC) infra-clinique avérée et limite par le dépistage en milieu scolaire en Nouvelle-Calédonie ; réévaluer les prévalences du rhumatisme articulaire aigu (RAA) et de la CRC et identifier les facteurs de risque sociodémographiques associés aux CRC avérées et limites dans cette population. Méthodes : un dépistage échographique en deux temps, à l'école puis chez un cardiologue, a été proposé à tous les enfants de CM1 (n=4 156). L'échantillon a été redressé pour tenir compte des non-dépistés en première exploration. Les prévalences sont ajustées à l'âge de la population, de 6 à 12,5 ans, et les facteurs de risque ont été identifiés par analyse logistique multivariée. Résultats : ce dépistage établit des prévalences de CRC infra-clinique avérée et limite de, respectivement, 0,4% (IC 95%: 0,2-0,6) et 0,7% (0,4-0,9), soit une prévalence totale de CRC infra-cliniques dépistées de 1,1% (0,8-1,4). Le registre calédonien du RAA et de la CRC n'avait détecté en amont, dans cette population, que 0,3% (0,2-0,5) de CRC sur l'expression clinique d'un RAA. Ce résultat permet d'ajuster à la hausse de 2/3 les prévalences de CRC (1,1% et 0,3%) et de RAA (1,6%, IC 95%: 1,2-2,0) dans cette population. Le risque de contracter une CRC avérée ou limite augmente significativement avec l'âge. Les enfants d'ethnie mélanésienne semblent présenter un sur-risque de contracter une CRC avérée par rapport aux enfants d'autres origines ethniques. Conclusion : la Nouvelle-Calédonie reste un territoire endémique de RAA et de CRC. Cette étude n'identifie aucune autre variable, hormis l'âge, pour expliquer la survenue d'une CRC avérée ou limite. Néanmoins, elle soulève la question de l'appartenance ethnique, notamment mélanésienne, dans l'établissement d'un profil sociodémographique à risque de survenue de CRC avérées. (R.A.)

Auteur : Corsenac P, Fauchier T, Rouchon B
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2014, n°. 7, p. 122-30