Définition des priorités dans le domaine des zoonoses non alimentaires 2000-2001

Publié le 1 Janvier 2002
Mis à jour le 5 juillet 2019

Dans le cadre de ses missions et depuis sa création, l'InVS a développé des programmes de surveillance et des études épidémiologiques dans le domaine des zoonoses d'origine alimentaire (salmonelloses, listerioses, etc). Or pour les zoonoses non alimentaires, les actions ont été plus restreintes et non planifiées. Ce groupe de zoonoses est composé de maladies hétérogènes (parasitoses, viroses, bactérioses), souvent rares (ex : encéphalite à tiques). Certaines présentent une répartition géographique limitée en fonction de la distribution de l'espèce vecteur (ex : leishmaniose). Quelques unes ont été identifiées récemment (ex : maladie de Lyme), d'autres sont émergentes ou ré-émergentes (virus du West Nile). Pour de nombreuses zoonoses non alimentaires, les données épidémiologiques disponibles en pathologie humaine ou animale en France ne sont pas suffisantes et ne permettent d'évaluer leur importance en santé publique ni la pertinence de la modification ou de la mise en place des mesures de contrôle. Face aux demandes nombreuses et croissantes reçues à l'InVS pour intervenir sur certaines zoonoses non alimentaires il était nécessaire d'identifier les maladies prioritaires à surveiller et les actions à mettre en oeuvre. En se fondant sur la méthodologie utilisée lors de la révision de la politique de surveillance des maladies infectieuses en France en 1994-1995, le Département des Maladies Infectieuses a entrepris en Juillet 2000 un processus de hiérarchisation des zoonoses non alimentaires dans l'objectif de déterminer les priorités et les moyens à mettre en oeuvre afin d'améliorer la connaissance, la prévention et le contrôle de ces maladies. La méthodologie utilisée est l'analyse par un groupe d'experts d'institutions intervenant en matière de santé publique humaine et vétérinaire (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments, Direction Générale de la Santé, Ecole Nationale Vétérinaire de Nantes, Centre Hospitalier Universitaire Cochin, Cellule Inter-régionale d'Epidémiologie de l'Est). Le présent rapport présente la méthodologie et utilisée, les étapes successives et les résultats de ce processus.

Auteur : Valenciano M
Année de publication : 2002
Pages : 40 p.