Collecte et utilisation des stades de cancers : problèmes posés dans les études en population. N° thématique. Surveillance et observation des cancers par les registres

Publié le 17 December 2013
Mis à jour le 5 juillet 2019

Le classement en stades d'un cancer selon son extension anatomique doit permettre une description à la fois précise et condensée de l'extension tumorale, dans le cadre de la prise en charge pluridisciplinaire et des études cliniques ; son utilisation est également indispensable dans les études épidémiologiques décrivant l'évolution de l'incidence ou de la survie des cancers. Une bonne mesure du stade présente des difficultés dans le cas d'un enregistrement systématique en population. Ces difficultés, et les biais potentiels qui en découlent, sont illustrés par des exemples issus d'une étude sur les cancers recto-coliques diagnostiqués en 1990, réalisée par six registres français. Les problèmes posés par l'évaluation des dimensions constitutives de la classification TNM (notamment les glissements de classification) sont présentés, ainsi que les difficultés rencontrées dans la reconstitution des stades. La complexité d'une utilisation correcte des stades en situation d'observation explique la prudence avec laquelle les résultats doivent être interprétés et la nécessité d'une standardisation de l'enregistrement du stade par les registres.

Auteur : Grosclaude P, Bouvier AM, Tretarre B, Delafosse P
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2013, n°. 43-44-45, p. 574-80