Candidémies en Ile-de-France : données de l'Observatoire des levures (2002-2010)

Publié le 16 Avril 2013
Mis à jour le 5 juillet 2019

L'Observatoire des levures est un système exhaustif et pérenne de surveillance épidémiologique et microbiologique des fongémies à levures en Île-de- France. Nous présentons les résultats concernant les candidémies dues aux espèces majoritaires chez les adultes. Entre le 1er octobre 2002 et le 30 septembre 2010, 2 571 isolats ont été identifiés au cours d'un premier épisode de candidémie chez 2 507 patients. Il s'agissait majoritairement d'hommes (60 %) âgés en moyenne de 60 ans et dont 48 % étaient hospitalisés en unité de soins intensifs. Les 6 espèces majoritaires étaient C. albicans (54,1 % des infections), C. glabrata (18 %), C. parapsilosis (11,1%), C. tropicalis (9 %), C. krusei (2,8 %) et C. kefyr (1,7 %) ; 3,3 % des candidémies étaient mixtes (plusieurs espèces fongiques). Les profils de sensibilité aux antifongiques ne différaient pas des résultats attendus pour chaque espèce et ne changeaient pas significativement au cours du temps. La distribution des espèces variait en fonction de l'âge, du type de pathologie sous-jacente, du secteur d'hospitalisation et de la pré-exposition à un antifongique avant la survenue de la fongémie. La mortalité brute à 30 jours était de 40,6 %, dont 58 % des décès survenus la première semaine. Les candidémies restent des infections hospitalières fréquentes associées à une mortalité élevée, inchangée sur la période d'étude.(R.A.)

Auteur : Renaudat C, Sitbon K, Desnos Ollivier M, Fontanet A, Bretagne S, Lortholary O, Dromer F
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2013, n°. 12-13, p. 125-8