Assistance médicale à la procréation : état des pratiques en France. Numéro thématique. Assistance médicale à la procréation

Publié le 14 Juin 2011
Mis à jour le 5 juillet 2019

Les nombreuses questions éthiques, sociales et médicales suscitées par l'assistance médicale à la procréation (AMP), ont conduit le législateur à définir en 1994 en France les conditions d'accès aux actes d'AMP et les modalités de leur réalisation. Le dispositif a été complété par la création en 2005 d'une autorité de régulation indépendante, l'Agence de la biomédecine, dont les missions principales relèvent d'un accès équitable à des soins de qualité. En 2008, 121 515 cycles de traitement ont été réalisés en France toutes techniques confondues. Ils ont conduit à la naissance de 20 136 enfants, soit 2,4% de l'ensemble des naissances. Aujourd'hui, l'objectif prioritaire est d'améliorer la qualité des résultats, c'est-à-dire de maîtriser autant que possible les risques et les contraintes de l'AMP tout en maintenant les meilleures chances d'obtenir une grossesse et une naissance. La spécificité du dispositif de régulation en France, avec toutes ses contraintes, porte à s'interroger sur sa pertinence et son avenir dans l'environnement international. (R.A.)

Auteur : Thepot F
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2011, n°. 23-24, p. 263-5