À Saint-Martin-d'Hères, la parole des "habitants silencieux" enfin prise en compte.

Publié le 1 Janvier 2011
Mis à jour le 5 juillet 2019

On les appelle les " habitants silencieux ". Ils sont isolés et ne s'expriment dans aucune enquête, et certainement pas dans un diagnostic participatif concernant la santé. Dans le cadre de l'Atelier santé-ville de Saint-Martin-d'Hères dans l'Isère, une recherche-action, démarrée en 2010, a permis d'interroger une cinquantaine d'habitants ainsi que des professionnels et des bénévoles. Parmi eux figurent des personnes âgées. Premier constat : les difficultés de mobilité et l'isolement ont pour effet néfaste de réduire l'accès aux soins et, plus largement, à la santé. Ces " silencieux " soulignent que les liens tissés avec les professionnels de proximité et les soignants sont le principal levier pour rompre leur isolement.

Auteur : Auclair Alexandra, Briand Oriana
La Santé de l'homme, 2011, n°. 411, p. 35-37