Signalements de cas de rougeoles en établissements de santé, reçus au CClin Paris-Nord de janvier 2009 à mars 2011 (France). Numéro thématique. Vaccinations et risque infectieux chez le personnel des établissements de santé

Publié le 27 Septembre 2011
Mis à jour le 5 juillet 2019

La rougeole qui, en France, était devenue une maladie rare, a vu son incidence augmenter à nouveau depuis 2008. Les établissements de santé sont des lieux à risque de transmission où la vigilance a été accrue, surtout depuis 2009 : 29 signalements (102 cas) ont été adressés au CClin Paris-Nord. Parmi ces cas, 43 étaient d'origine nosocomiale et concernaient essentiellement les soignants (81 %). Les catégories de soignants les plus fréquemment atteintes sont les infirmiers et les élèves. Onze soignants ont fait une forme grave de rougeole. Le recensement des sujets "contact" et la mise en oeuvre des précautions "air" ont été réalisés. Le nombre personnes "contact" était très variable d'un épisode à l'autre, en moyenne de 48 patients et de 39 soignants. Des mises à jour de vaccination ont été réalisées auprès des soignants dans 17 établissements. La vérification systématique à l'embauche, et la mise à jour le cas échéant, de la vaccination du personnel soignant et des élèves limiterait le nombre de cas et les coûts humains et matériels qui en découlent. (R.A.)

Auteur : Carbonne A, Hassani Y, Thiolet JM, Germain JM, Kadi Z, Blanckaert K, Coignard B, Astagneau P
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2011, n°. 35-36, p. 385-7