Infections nosocomiales grippales et soignants, France, 2001-2010.

Publié le 27 Septembre 2011
Mis à jour le 10 septembre 2019

Très peu d'informations sont disponibles sur le poids de la grippe à l'échelon national chez les soignants et ses conséquences sur les patients hospitalisés. Les fiches de signalement des infections nosocomiales (IN) liées à la grippe transmises entre 2001 à 2010 à l'Institut de veille sanitaire ont été ré-analysées à cette fin. Pendant cette période, 129 épisodes d'IN liés à la grippe ont été rapportés, représentant 1 % de l'ensemble des signalements et moins de 10 épisodes par an, à l'exception de 2005 et 2009. La majorité des épisodes était contrôlée lors du signalement. Les mesures de contrôle le plus souvent mises en place ont été les mesures dites "gouttelettes" alors que la vaccination était rarement évoquée. Sur 99 épisodes renseignés, près de la moitié touchait le personnel soignant qui en était souvent à l'origine. Ces conclusions sont fragiles car le signalement des IN est un système d'alerte générique, non exhaustif, et le recueil d'information n'est pas conçu pour ce type d'analyse. Des études complémentaires seraient utiles pour estimer le poids de la grippe chez les soignants et ses conséquences sur les patients hospitalisés. (R.A.)

Auteur : Bonmarin I, Poujol I, Alleaume S, Thiolet JM, Levy Bruhl D, Coignard B
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2011, n°. 35-36, p. 379-81