Impact of Haemophilus influenzae type b vaccination on the incidence of invasive Haemophilus influenzae disease in France, 15 years after its introduction

Publié le 2 Septembre 2013
Mis à jour le 5 juillet 2019

We assessed the impact of Haemophilus influenzae type b (Hib) vaccination, introduced in France in early 1993, on the incidence of invasive Haemophilus influenzae (Hi) disease up to 2008. The incidence of Hi meningitis fell from 0·9/100 000 in 1991-1992 to 0·09/100 000 in 1996-2008, with a marked decline (96%) in children aged <5 years, including infants aged <3 months, from 12 to 0·4/100 000. The incidence of invasive Hi disease also decreased in children aged <15 years from 6 to 0·7/100 000, remained stable in the 15-64 years age group at about 0·5/100 000, and increased slightly from 2·0 to 2·4/100 000 in persons aged >64 years. No emergence of non-encapsulated or encapsulated non-vaccine serotypes was observed. These findings confirm the major direct impact of Hib vaccination on the incidence of Hi invasive disease in children and the indirect benefit of vaccination for infants too young to be vaccinated. Traduction du résumé : L'impact de la vaccination contre Haemophilus influenzae de type b (Hib), introduite en France au début de l'année 1993, sur l'incidence des infections invasives à Haemophilus influenzae (HI) a été évalué jusqu'en 2008. L'incidence des méningites a chuté de 0, 9/100 000 en 1991-1992 à 0,0 09/100 000 en 1996-2008, avec une baisse marquée (96%) chez les enfants < 5 ans, y compris les nourrissons de moins de 3 mois, passant de 12 à 0,4/100 000. L'incidence des infections invasives à Haemophilus influenzae a également diminué chez les enfants < 15 ans, passant de 6 à 0,7/100 0000. Elle est resté stable chez les 15-64 ans à environ 0,5/100 000, et a légèrement augmenté de 2,0 à 2,4 /100 000 chez les personnes âgées > 64 ans. Aucune émergence de sérotypes non vaccinaux encapsulés ou non n'a été observée. Ces résultats confirment l'impact de la vaccination anti-Hib sur l'incidence de la maladie invasive chez les enfants et le bénéfice indirect de la vaccination pour les nourrissons trop jeunes pour être vaccinés.(Traduction effectuée par la Cellule de Valorisation éditoriale CeVE- de l'InVS)

Auteur : Georges S, Lepoutre A, Dabernat H, Levy Bruhl D
Epidemiology and Infection, 2013, vol. 141, n°. 9, p. 1787-96