Impact de la vaccination contre la grippe saisonnière sur la mortalité des personnes âgées en France, de novembre 2000 à avril 2009

Publié le 13 Octobre 2015
Mis à jour le 30 juillet 2019

La couverture vaccinale contre la grippe a baissé chez les personnes âgées au cours des dernières années en France. L'objectif de cette étude était d'évaluer l'impact de la vaccination contre la grippe saisonnière sur la mortalité hivernale des personnes de 65 ans et plus. Trois types de données ont été utilisés pour évaluer le nombre annuel de décès évités par la vaccination chez les personnes âgées de 65 ans ou plus : une estimation de l'efficacité du vaccin contre la grippe vis-à-vis de la mortalité toutes causes confondues, les données de mortalité en France et les données de couverture vaccinale. Nous avons estimé à environ 2 500 le nombre de décès évités chaque année grâce à la vaccination lors des épidémies de grippe saisonnière sur la période novembre 2000-avril 2009, et à 35% l'efficacité vaccinale pour réduire la mortalité grippale. Alors que l'efficacité vaccinale est plus faible chez les 80 ans et plus (27% versus 49%), le nombre de vaccinations nécessaires pour éviter un décès est moindre que chez les 65-79 ans (environ 1 400 versus 4 500) en raison d'un taux de mortalité 6 fois plus élevé. Sous l'hypothèse d'épidémies identiques, 500 décès auraient été évités si la couverture vaccinale 2014-2015 s'était maintenue aux valeurs moyennes observées entre 2000 et 2008. De tels résultats pourraient contribuer à restaurer la confiance des populations à risque dans la vaccination contre la grippe.

Auteur : Bonmarin I, Belchior E, Levy Bruhl D
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2015, n°. 32-33, p. 612-6