Family history of immigration from a tuberculosis endemic country and low family income are associated with a higher BCG vaccination coverage in Ile-de-France region, France

Publié le 19 Novembre 2013
Mis à jour le 10 septembre 2019

After withdrawal of multipuncture BCG device from the French market in January 2006, vaccination coverage (VC) with the intradermal device has dropped and since remained sub-optimal in Ile-de-France, the only region of mainland France where BCG is recommended to all children. We conducted a cross-sectional study to identify socio-economic factors associated with BCG VC in children of Paris metropolitan area born after January 2006. Two-stage random sampling was used to include 425 children up to 5 years old from Paris and its suburbs. Information was collected through face-to-face interviews and vaccination status confirmed by a vaccination document. Poisson regression analyzed the association between VC and potential determinants. VC of children from families with the lowest incomes (first quartile of family income/consumption unit (CU) (less than 883 EUR) was close to 100% regardless of family origin. In families with higher incomes (e883 EUR/CU), VC was significantly higher among children born to families from a tuberculosis highly endemic country (98.2%) compared with other children (76.2%) (p=0.004). Children of low socio-economic background as well as those with a family history of immigration, regardless of family income, are correctly identified as being at high risk of tuberculosis and properly vaccinated with BCG in this area. (R.A.) Traduction du résumé : Après le retrait du marché français en 2006 du dispositif de vaccination BCG par multipuncture, la couverture vaccinale (CV) avec le dispositif intradermique a chuté et demeure sous-optimale en Ile-de-France, la seule région de France métropolitaine où le BCG est recommandé à tous les enfants. Nous avons mené une étude transversale afin d'identifier les facteurs socio-économiques associés à la CV BCG chez les enfants nés après le mois de janvier 2006, vivant en Ile de-France. Un sondage aléatoire à deux niveaux a permis d'inclure 425 enfants âgés de moins de 5 ans. Les informations ont été recueillies au moyen d'entretiens en face-à -face et le statut vaccinal a été confirmé par un certificat de vaccination. L'association entre la CV et ses déterminants potentiels a été étudiée par une régression de Poisson. La CV des enfants issus des familles ayant les revenus les plus bas (premier quartile du Revenu / unité de consommation familiale (UC) (moins de 883 euros) était proche de 100 %, quelle que soit l'origine de la famille. Dans les familles ayant des revenus plus élevés (e 883 EUR / UC), la CV était significativement plus élevée chez les enfants nés dans un pays à forte endémie (98,2 %) comparativement aux autres enfants (76,2%) (p = 0,004). Les enfants issus d'un milieu socio-économique défavorisé, ainsi que ceux ayant des antécédents familiaux d'immigration, quel que soit leur revenu familial, apparaissent donc correctement identifiés comme étant à risque élevé de tuberculose et correctement vaccinés par le BCG dans cette région.(Traduction faite par la Cellule de Valorisation Editoriale - CeVE - de l'InVS)

Auteur : Guthmann JP, Chauvin P, Le Strat Y, Soler M, Fonteneau L, Levy Bruhl D
Vaccine, 2013, n°. 48, p. 5666-71