Étude psychosociale sur les freins et leviers à la vaccination en contexte d'épidémie d'infections invasives à méningocoque B, Beaujolais (Rhône), 2016

Publié le 9 Octobre 2018
Mis à jour le 5 juillet 2019

Lors de la campagne de vaccination contre les infections invasives à méningocoques B ayant eu lieu dans le Beaujolais en 2016, l'Agence régionale de santé a commandité une étude psychosociale pour mieux comprendre les freins et leviers à la vaccination. Une méthodologie en trois volets a été mise en oeuvre : étude par questionnaire auprès des parents, étude par entretien auprès des professionnels impliqués, analyse des outils de communication au regard du cadre théorique et des résultats de l'étude. Le fait de percevoir le risque d'être infecté et la perception de l'efficacité du vaccin Bexsero® ont été déterminants dans la décision de vaccination. Les communications sur la campagne auraient gagné à être mieux ciblées sur ces éléments. De plus, une information plus en amont des professionnels et un retour sur la campagne plus régulier auraient pu favoriser un rôle de relais plus efficace des professionnels.

Auteur : Bigot Maéva, Martinez Frédéric
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2018, n°. 30-31, p. 628-634